Les dispositifs de protection des installations électriques

Pour la protection des installations électriques, le disjoncteur peut permettre de détecter les défauts dans le réseau y compris le court-circuit, la surintensité fuite de courant. Néanmoins, ce dispositif n’est pas assez sensible. De plus, il ne donne pas suffisamment de protection pendant un court-circuit dû au contact avec le corps humain. Il est donc important de considérer les dispositifs différentiels à haute sensibilité.

Les dispositifs différentiels à haute sensibilité pour plus d’efficacité

Ces dispositifs permettent de mesurer l’intensité du courant électrique. Les disjoncteurs différentiels à haute sensibilité peuvent détecter les fuites de l’intensité minimale. Le courant électrique est très dangereux pour l’homme au-delà de 50 mA. Dans ce cas, pour une efficacité renforcée, il faut que ces dispositifs soient installés en tête des circuits d’alimentation. Pour protéger les personnes qui détectent les fuites de courant, ils doivent être installés dans le tableau de répartition. Par contre, les équipements ne peuvent pas détecter le court-circuit ou les surcharges. Il est fortement recommandé d’effectuer un test une fois par mois afin d’assurer le bon fonctionnement des dispositifs.

La mise à terre du circuit

L’association du dispositif différentiel et de la prise de terre est indispensable afin de couper l’alimentation lorsqu’un défaut se produit. Ainsi, la prise de terre peut éliminer les risques pour les personnes et évacuer le défaut de l’électricité. La première technique est d’utiliser les conducteurs enfouis. Pour cela, vous devez enterrer un conducteur avant que vous remplissiez la tranchée de la terre épierrée. La seconde technique consiste à planter des piquets de terre qui sont en acier galvanisé. Dans ce cas, il est conseillé d’installer des piquets en sous-sol.

Quelques points à considérer

Pour la protection des installations électriques, vous devez tenir compte de quelques points y compris la présence de mise à terre du circuit, du dispositif de protection, de l’appareil général de commande et du dispositif différentiel. Il est aussi important de respecter les règles ayant un rapport aux zones de sécurité de votre salle de bain. Vous devez vérifier quotidiennement l’absence des matériels vétustes et inadaptés dans l’installation et des conducteurs non protégés. Il est mieux de contacter un électricien, en cas de difficulté avec votre installation. Cet artisan peut ainsi intervenir à votre domicile lorsque vous nécessitez un dépannage d’urgence. Vous aurez également à votre service un professionnel pouvant faire face à vos problèmes électriques. Vous pouvez aussi en profiter pour lui poser des questions qui concernent votre réseau électrique et lui demander des conseils.

Coupure de courant : que vérifier avant d’apeller un professionnel ?
Le chauffage d’appoint : utile ou pas ?