Conseils pratiques pour l’achat d’un adoucisseur d’eau

adoucisseur d'eau

Comme son nom indique, un adoucisseur d’eau est un appareil qui permet de réduire la dureté de l’eau. Il protège ainsi le réseau de l’entartage excessif, en faisant baisser le taux de calcaire de l’eau domestique qui provoque des grands dégâts sur les canalisations et les appareils de chauffe, le linge, la vaisselle, ou encore, la peau et les cheveux. Pourquoi acheter d’un adoucisseur d’eau et comment choisir le bon modèle pour votre maison ?

Les avantages d’acheter un adoucisseur d’eau pour son logement

Le calcaire est responsable de l’entartrage de vos canalisations, votre installation perd donc en efficacité : le débit de l’eau qui sort de votre douche ou de votre robinet est par exemple réduit. Le calcaire cause également des effets désastreux sur votre lave-linge, votre cafetière ou votre lave-vaisselle, sans oublier les taches blanches sur vos robinets, consultez cette page.

L’eau calcaire n’est pas non plus adaptée pour le linge, elle le rigidifie et rend nécessaire l’achat d’adoucissants ou de produits anticalcaire. Toutes ces raisons justifient l’achat d’un adoucisseur d’eau. Il convient de rappeler que le calcaire présent dans l’eau est composé d’ions calcium et magnésium. Pour réduire la dureté de l’eau, l’adoucisseur va donc créer une réaction chimique pour remplacer ou isoler ces ions.

Les différents types d’adoucisseur d’eau

On distingue différents types d’adoucisseurs destinés aux particuliers, plus ou moins automatisés. Au-delà du budget ou de la place dont vous disposez pour votre adoucisseur d’eau, deux critères essentiels doivent être considérés pour choisir un adoucisseur adapté à votre maison : le volume d’eau consommé par les habitants et la dureté de l’eau.

L’adoucisseur manuel

Ce type d’adoucisseur nécessite le réglage manuel de la dureté de votre eau. Vous approvisionnez vous-même l’adoucisseur en eau et vous récupérez ensuite l’eau adoucie dans une bonbonne par exemple.
L’adoucisseur manuel présente l’avantage d’être compact, il permet également de suivre régulièrement la dureté de votre eau. Il convient à un usage personnel.

L’adoucisseur semi-automatique

On distingue différents types d’adoucisseurs destinés aux particuliers, plus ou moins automatisés.

L’adoucisseur automatique

Grâce à un adoucisseur automatique, toutes les opérations sont réalisées automatiquement, cela concerne le renouvellement du sel et la régénération de la résine.

Quel est le bon emplacement pour son adoucisseur d’eau ?

En toute logique, l’adoucisseur d’eau doit être placé à proximité immédiate de l’arrivée d’eau principale de la maison ou de l’appartement, entre le compteur d’eau et le ballon d’eau chaude lorsqu’il y en a un. Il faut au préalable installer une dérivation (ou by pass) pour pouvoir continuer à utiliser de l’eau non adoucie pour certaines utilisations, notamment les arrivées d’eau extérieures, dédiées à l’entretien du jardin et/ou le nettoyage de la voiture.

Nécessitant une alimentation électrique, l’adoucisseur doit forcément être situé à proximité d’une prise de courant. Il doit également être situé proche d’une bouche d’évacuation.

Il faut prévoir un espace assez important, le réservoir d’un adoucisseur d’eau pouvant être très volumineux (surtout pour une famille nombreuse). Il faut également prévoir un peu de place pour installer un réducteur de pression en amont si la pression est élevée chez vous, ainsi qu’un pré-filtre si votre adoucisseur d’eau n’en intègre pas déjà un.

Le prix d’achat d’un adoucisseur d’eau varie entre 500 et 2 500 €. Ce tarif ne comprend ni la pose ni l’achat de consommables tels que le sel, les cartouches filtrantes ou les kits d’entretien.

Le prix d’un adoucisseur dépend bien entendu de la marque et de la capacité de l’adoucisseur, mais aussi du type de modèle. Les adoucisseurs à CO2 coûtent généralement plus cher que les adoucisseurs à sel et résine, avec un prix d’entrée autour de 1 500 €. De leur côté, les adoucisseurs au sel coûtent généralement moins de 2 000 €.

Pourquoi faut-il entretenir régulièrement sa chaudière ?
Plombier chauffagiste : les clés d’une installation réussie